Les maladies de l’immunité ou maladies auto-immunes

Par le vendredi 28 décembre 2012 à 04h17

Que savons nous des maladies d’auto-immunité ? Probablement, trop peu.

L’immunité se retourne contre son hôte, on utilise depuis peu le terme d’ INVERSION  ; depuis des millénaires, la tradition médicale chinoise utilise le terme de rebellion du Qi, et notamment de rebellion à l'énergie originelle .

Notre système immunitaire est le gardien fidèle de notre identité et de notre intégrité (corporelle et psychique). Cependant la réponse immunitaire devient erronée. En fait, c’est l’interprétation qu’il fait des informations qui lui sont proposés qui est erronée. Notre système immunitaire est au service de notre Etre, non pas de notre personnalité, mais de notre Etre profond appelé le Moi en psychologie ou l’Ame.

Dans le diagnostic du cancer, sur un plan énergétique on déterminera la création de Tan (mucosités) qui emprisonne des masses de sang. La zone n’est plus irriguée, le milieu devient dépourvu de la substance nourricière (énergie, sang, oxygène). Un élément, un groupe devient anarchique dès lors qu’il n’appartient plus à l’ensemble ; cette perte de liaison créée la dissociation.

La maladie auto-immune nous informe que notre centre, notre être fondamental, essentiel est dans un trouble, une souffrance qui altère son jugement de ce qui est bon pour nous, et de ce qui n’est pas bon pour nous. En médecine chinoise, on parle de la fonction de tri entre le Pur et l’Impur.

Mais comment ré-informer le corps alors que notre énergie vitale, celle qui nous nourrit est pathologique, que notre information de base (notre énergie originelle , nos cellules souches) est pathologique, malsaine.

Dans mon approche, je découvre que dans un cas de cancer, c’est la totalité de l’énergie de l’organisme qui est malsaine même si le symptôme s’est posé sur un lieu particulier. Cela donne une « signature » de l’énergie très particulière qui permet de repérer avec certitude après le traitement et la guérison médicale (chimio, radiothérapie…) si le terrain est toujours présent. Peut-être restera t-il inactif, peut-être une récidive viendra à poindre. Et ce terrain malsain peut être nettoyé et assaini définitivement.

Dans la maladie auto-immune, notre être fondamental est contaminé par une information, un vécu, une mémoire  déstructurante . Le siège de nôtre Moi est le centre de force sous le nombril appelé centre Hara par les japonais et Dan Tien inférieur par les chinois. Lorsqu’une information a déstructuré le Moi, il s’est brisé, ce centre est effondré et n’assure plus son rôle de coordination de la vitalité. C’est de ce niveau fondamental que part l’élan vital qui nous anime.

Effectivement, notre Moi peut avoir été brisé, en deux, en dualité perpétuelle, dans un réflex de survie et de lutte, il peut parfois avoir été brisé en petits morceaux.

Deux réactions existent dans le corps :

La résignation , l’élan vital s’est effondré  (dépressions chroniques, fibromyalgies qui signent un effondrement des énergies et des systèmes vitaux…)

- La lutte contre soi même (ostéoporose où le système immunitaire attaque les moelles car les moelles sont les dépositaires de notre substance d’origine). Les inflammations présentes dans divers syndromes d’auto-immunité qui touchent le système osseux et nerveux nous informe de la lutte qui a lieu, un combat erroné dont le corps ne peut sortir vainqueur.

On se retrouve alors dans le même cas de figure que lorsque votre petit chat s’est blessé à la patte et ne vous permettra pas de le soigner, plus la douleur est violente plus son instinct se manifestera, pouvant le mener jusqu’à vous agresser.

Je rencontre sur ce type de maladies le même paradoxe ; il faut apprivoiser le corps, apaiser son instinct pour qu’il puisse me permettre de rencontrer la véritable blessure de l’âme. Une fois cette lutte de survie apaisée, l’être se régénère; il se régénère parce qu'il a choisi de se régénérer.

Je suis praticien en Médecine Chinoise, acupuncture et dans ce type d’approche c’est mon coté guérisseur de l’âme et clairvoyant qui me guide. Mon approche est intuitive dans l'esprit taoïste.

De façon objective, je ne prétend pas soigner le cancer ; j’ai des résultats très positifs en accompagnement de traitement où les patients « encaissent » mieux les chimios, capitalise énergétiquement et peu à peu se transforment afin de créer une dynamique nouvelle qui ne pourra plus être génératrice de la maladie. Ils sont mieux psychologiquement et physiquement et ressortent grandi de ce parcours.

C’est également le cas sur des cas de séropositivité, sclérose en plaques, et autres affections des os, fibromyalgies…

Toutefois, un écueil se dresse sur cet accompagnement : les patients doivent être prêts à se responsabiliser face à la création de leur maladie, notre modèle intérieur de survie nous invite naturellement à entretenir la fuite plutôt qu’à se réapproprier notre pouvoir de vie.

J’ai adapté mon travail et mon acupuncture afin qu’elle puisse intervenir sur ce niveau de l’être et  je vais à l’essentiel dès la première consultation. Je travaille principalement sur des sujets complexes, ceux dont le parcours à travers diverses thérapies n’a pas abouti, ceux aussi pour lesquels aucun diagnostic n’a pu être posé.

Mon expérience m’a mené à une grande conviction : pour guérir, il faut vouloir changer.

Article invité écrit par Tao Attitude,
du site taoattitude.fr

Recherches associées :

  • medecine chinoise systeme immunitaire,
  • systeme imunitaire en mtc,
  • auto-immune mtc,
  • IMMUNITE EFFONDREE,
  • medecine chinoise arret réaction immunitaire,
  • ...

Un autre article avant de partir ?

10 commentaires

  1. romain a dit :

    Je suis également persuadé que le mental joue pour beaucoup (énormément) dans une phase de guérison et/ou stabilisation de la maladie.
    Malheureusement, ces pistes de « traitement » sont trop peu explorée en occident

    Le vendredi 18 janvier 2013 à 13h37

  2. léa a dit :

    L’accompagnement, est aussi une piste a privilégier je pense, le mental y joue aussi oui, des chercheurs principalement européens font une étude, que lors de la maladie ou guérison, les gens qui nous entours, nos moindre fais et gestes, notre attitude quelle soit positive ou négative, peuvent y jouer énormément.

    Le jeudi 31 janvier 2013 à 22h10

  3. Benjamin a dit :

    Il a été prouvé qu’on guérissait mieux d’un cancer si on croyait en la guérison. Notre mental est extrêmement puissant et il ne faut pas le négliger.

    Le samedi 2 mars 2013 à 12h46

  4. eric.delafontaine a dit :

    Je trouve votre article très intéressant, en particulier le rapprochement que vous faites entre la médecine chinoise et la psychologie holistique occidentale. Et Bravo car vous avez réussi à rendre très clairs des sujets comme le cancer et l’immunité qui sont pourtant très complexes ! Vos « traductions » occidentales des concepts de la médecine chinoise y contribuent ! Cela les rend beaucoup plus accessibles !
    Un grand merci.

    Le lundi 11 mars 2013 à 23h06

  5. sylvain a dit :

    je pense que votre article ne peut faire référence qu’à une partie de la réalité. De nombreux cancers sont également déclenchés par l’environnement lié à la pollution, à la nourriture, les pesticides, les ondes. En fait tout parait bien plus complexe, mais je pense que le premier facteur est la pollution que nous mangeons tous les jours !

    Le samedi 18 mai 2013 à 10h43

  6. sophie a dit :

    Ce sujet est particulièrement intéressant. Non seulement il apporte des réponses sur la relation entre l’esprit et le corps, mais le déclenchement d’une réflexion sur soi-même parait la clé de voute d’une bonne santé. Or notre société nous amene vers de la création de stress, de bunr-out, de pollutions en tout genre. Nous n’avons pas gagné avec tout cela !

    Le jeudi 30 mai 2013 à 22h01

  7. regis a dit :

    c’est vrai que avec des journées aussi remplis et stressante de nos jours, on oublient facilement notre santé intérieur et extérieur ! rien que le tabac passif souvent causé dans les bars ou bien les restaurant voilà comment polluer les poumons d’une personne ! et j’en passe pour les autres exemples…

    Le vendredi 28 juin 2013 à 23h16

  8. maurice a dit :

    Je rejoins le commentaire ci dessus, l’alimentation est de plus en plus malsaine, la consommation des aliments industrielle est de plus en n plus pointé du doigt, et des maladie auto immunes sont de plus fréquentes et nouvelles, et surtout le plus important pour ma part c’est qu’avec tout ces soit disant remèdes sont la cause de ces nouvelles maladies car le recul n’étant pas assez là !

    Le vendredi 27 septembre 2013 à 22h32

  9. Chantal a dit :

    Tout à fait maurice, l’alimentation n’est pas innocente, il faut faire de plus en plus attention à ce que contiennent nos produits. Par exemple, le gluten est omniprésent et pourtant il serait à l’origine de maladies auto-immunes. Ca fait froid dans le dos !

    Le mercredi 6 mai 2015 à 10h28

  10. Doppler Foetal a dit :

    Il est important de prendre ses distances avec les produits industriels, les plats déjà cuisinés ou encore la tabagisme passif.

    Le vendredi 15 janvier 2016 à 10h46

Laisser un commentaire



([email protected] pour obtenir une ancre optimisée)



Les bonnes pratiques des commentaires

Mentions légales | Auteur | Plan du site