Joueriez-vous votre santé sur une partie de poker ?

Par Michel ~ Asia Santé le lundi 17 décembre 2012 à 16h06

Voici l’hiver revenu avec toutes les joies qui l’accompagnent : le froid, la pluie, le vent et les petites maladies qui en découlent… Votre serviteur n’y a pas coupé, c’est abattu et entre deux quintes de toux que j’écris ce billet. M’étant quelque peu éloigné de la médecine chinoise depuis quelque temps, je me suis surpris à repenser en termes de médecine allopathique en me disant "Mais pourquoi suis-je encore malade ?". A peine cette pensée avait traversé mon esprit que j’ai compris mon erreur : je ne me posais pas la bonne question… La question véritablement importante était plutôt celle-ci : "qu’ai-je fais pour rester en bonne santé ?".

Rien… J’avais joué ma santé sur une partie de poker !
Laissez-moi vous conter une petite histoire, celle des lanternes rouges.

La médecine traditionnelle chinoise a toujours prôné la prévention. C’est-à-dire qu’on ne fait pas appel aux médecins uniquement lorsque l’on est malade, mais on fait appel à eux tout au long de notre vie, pour harmoniser notre équilibre de vie et rester sain.

L’histoire des lanternes rouges en MTC.

Lanterne chinoiseEn des temps reculé, en Chine, les patients avaient pour habitude de consulter leur médecin alors qu’ils étaient en bonne santé. Ils payaient donc celui-ci pour les aider à éviter les maladies. S’ils tombaient malades, la responsabilité était imputé au thérapeute et celui-ci ne faisait plus payer ses soins jusqu’à la réhabilitation de son patient.
Pire encore, si un de ses patients venait à succomber, le médecin devait mettre en évidence une petite lanterne rouge devant son officine, comme un aveu d’échec.

Il est évident que ceci reste anecdotique aujourd’hui et que ce système n’est plus applicable mais la moralité de l’histoire reste pourtant d’actualité. Et cela répond parfaitement à ma première question « pourquoi suis-je encore malade ? », à laquelle je peux répondre en toute honnêteté « parce que je n’ai rien fait pour rester en bonne santé ». Pendant la belle saison, grisé par ma vigueur, j’ai joué à la cigale. Je me suis laissé aller, j’ai repoussé mes rendez-vous avec mon praticien en énergétique chinoise et j’ai négligé mes traitements de fond en prévision de l’hiver. Vient aujourd’hui l’heure de l’addition…

Je vous rassure, mon thérapeute peut garder ma lanterne bien rangée, je m’en remettrai, mais ce fut un bon rappel à l’ordre que je n’oublierai pas l’été prochain, je ferai la fourmi plutôt que la cigale… Ceci dit, je vais tout de même attendre quelques jours avant de remettre le nez dehors.
Et à défaut de jouer ma santé sur une partie de poker, la prochaine fois, j'y réfléchirai à l'avance...

Un autre article avant de partir ?

6 commentaires

  1. Laura a dit :

    Un vieux dicton dit qu’il vaut mieux prévenir que guérir. Les Chinois l’ont bien compris en adoptant cette pratique, mais je trouve ça un peu injuste de rejeter toute la faute sur le médecin en cas de maladie malgré les soins préventifs effectués d’avance. En effet, on peut ingurgiter tous les médicaments qu’on veut, si on ne suit pas les prescriptions du médecin à la lettre ou si on les néglige, c’est plus la faute du patient que du médecin.

    Le vendredi 4 janvier 2013 à 10h42

  2. Michel ~ Asia Santé a dit :

    Effectivement, la plupart du temps, on a tendance à adapter les préconisations de son thérapeute selon notre bon vouloir.
    Mais cette petite histoire des lanternes date de fort longtemps et n’est plus vraiment applicable aujourd’hui. Je souhaitais juste mettre en avant la morale de l’histoire avant tout.

    Le samedi 5 janvier 2013 à 23h25

  3. Stéphanie a dit :

    Personnellement je pense que les français et les européens en général serait moins malade si nous nous nourrissions aussi bien que les asiatiques.

    Le mardi 14 mai 2013 à 12h37

  4. Maxime a dit :

    Il est très difficile d’effectuer des comparaisons entre les pays. Les maladies ne sont pas les mêmes, les modes de vies non plus etc…

    Le jeudi 18 juillet 2013 à 14h38

  5. Thierry a dit :

    C’est sur qu’il faut tout faire pour rester en bonne santé, manger sain et équilibré, faire du sport, bannir tous les comportements à risque ect ect, au moins on met toutes les chances de son côté. Par contre on ne peut nier que certaines personnes sont beaucoup plus prédisposées à tomber malade que d’autres…

    Le vendredi 2 août 2013 à 09h06

  6. hadj a dit :

    Excellent article. je vous remercie pour l’effort :)

    Le mardi 10 mai 2016 à 15h41

Laisser un commentaire



([email protected] pour obtenir une ancre optimisée)



Les bonnes pratiques des commentaires

Mentions légales | Auteur | Plan du site